Brexit : si Hollande profitait du chaos...

le , mis à jour à 11:29
2
Brexit : si Hollande profitait du chaos...
Brexit : si Hollande profitait du chaos...

Direction Berlin. Une nouvelle fois. Ironie de l'histoire, presque quatre ans jour pour jour après avoir filé en Allemagne pour son premier déplacement (c'était le 15 mai 2012) et rencontré Angela Merkel, François Hollande est de nouveau attendu à la chancellerie lundi. L'objectif est le même que lors son arrivée à l'Elysée : sauver l'Europe. Et, comme à l'époque, la foudre — qui avait alors secoué l'avion présidentiel — a frappé. Le Brexit oblige le moteur franco-allemand à « s'arracher » pour trouver une issue. Et c'est loin d'être gagné...

 

Réunion de crise à l'Elysée vendredi matin, coups de fil aux dirigeants européens en pagaille, déclaration solennelle, Conseil des ministres extraordinaire dans l'après-midi... : Hollande ne veut pas perdre une minute. Les Anglais ont voté « leave » ? « Le Royaume-Uni ne fera plus partie de l'Union européenne, les procédures prévues par les traités seront rapidement appliquées », annonce-t-il.

 

Vers un bras de fer avec Merkel

 

Problème : pour que le processus de séparation s'enclenche, il faut que le Premier ministre britannique notifie la demande de son pays auprès du président du Conseil européen. David Cameron, qui a fait campagne pour rester dans l'Union, a laissé entendre qu'il faudrait patienter jusqu'à la désignation de son successeur, issu du camp du non à l'Europe, à l'automne. Quatre ou cinq mois d'attente alors que les marchés financiers sont bouillants, c'est trop. « Il n'y a pas de temps à perdre car tout cela provoque de l'incertitude », prévient le commissaire européen Pierre Moscovici. « Rien ne doit être fait qui puisse fragiliser le retour de la croissance », renchérit le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Harlem Désir, alors que François Hollande mise sur le refrain du « ça va mieux » pour sauver son quinquennat.

 

Mais l'urgence est aussi européenne. « L'Europe ne peut plus faire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 28351485 il y a 5 mois

    Le vice chancelier est convoqué à berlin !

  • NYORKER il y a 5 mois

    C'est toujours lui qui se déplace !!! Angela l'appelle et le toutou arrive dans la minute