Brexit, que les choses sérieuses commencent !

le , mis à jour le
27
Manifestation de soutien à l'Union européenne le jour suivant les résultats du référendum. (© A. Chaigneau)
Manifestation de soutien à l'Union européenne le jour suivant les résultats du référendum. (© A. Chaigneau)

Après la réaction de panique, après le soulagement, le Brexit devrait maintenant être examiné de manière posée, comme si c’était une opération chirurgicale pour séparer deux siamois en s’efforçant que les deux survivent. Pourquoi négocier ? Comment ? Quand ? Que négocier au juste ? Sur toutes ces questions, il règne encore un très grand flou mais quelques pistes se dessinent.

Le Royaume-Uni veut du sur-mesure, idéalement sans avoir à payer une taxe de sortie. L’UE manque de vision pour elle-même, mais ses doutes existentiels n’impliquent pas qu’elle soit prête à céder sur ses principes fondateurs.

Pour l’instant, beaucoup de bruit pour rien

Le vote des Britanniques en faveur du Brexit a été une surprise pour la majorité des observateurs. Le résultat à peine connu, le 24 juin au matin, une atmosphère de fin du monde s’est répandue sur les marchés. S’il reste une surprise aujourd’hui, c’est que toute cette agitation post-référendum a disparu.

L’incertitude touchant à la politique économique est revenue à un niveau quasi normal. Le climat des affaires a effacé en août son plongeon de juillet. On ne voit à ce jour aucun impact sur l’économie réelle, sans qu’on puisse dire si c’est la preuve d’une grande résistance ou simplement la conséquence de l‘inertie des données statistiques. En somme, à Brexit + 83 jours, l’événement paraît indolore.

Les

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie il y a 3 mois

    mlaure13 semble favorable au Frexit. Etant la peine dans laquelle se trouve UK en conséquence du Brexit mlaure 13 est prêt à subir les mêmes conséquences qui seront aggravées par le retour de la monnaie nationale qui perdra en une nuit de 30 à 40% de sa valeur comme la dette souveraine est en monnaie différente cela veut dire 1)augmentation de la dette souveraine de 2.200 Mds € 3.000 Mds de FRF + hausse des taux jusqu'à 1% alors que maintenant ils sont négatifs Frexit = ruine de l'économie

  • b.renie il y a 3 mois

    Brexit les deux camps veulent que ce soit l'autre qui supportent les coûts de cette malheureuse aventure. On est toujours et plus que jamais pour le chacun pour soi. On s'étonne que les choses aillent de travers. Que chacun assume la part qui lui revient. UK a choisi :qu'il paye les conséquences de sa décision. Pour l'UE la position se clarifie N'ayant aucune part dans la création de la situation, elle n'a pas a tenir compte des difficultés de UK, à moins que cela ne lui coûte rien.

  • mlaure13 il y a 3 mois

    Les Euro-fanatiques n’ont pas de solution et le durcissement du ton est à interpréter comme de l’impuissance. Une dynamique très favorable vient de s’enclencher avec le Brexit…Le Frexit, chemin vers la souveraineté populaire, l’indépendance nationale, la démocratie, le progrès social et la paix n’est plus aussi inaccessible qu’avant le 23 juin…http://www.delitdimages.org/lunion-europeenne-se-comporte-leglise-de-scientologie/

  • fortunos il y a 3 mois

    Les populistes ne veulent plus appuyer sur le bouton car ils savent bien ce qui va se passer si le RU sort de l'UE;,a commencer par la sortie de l'Ecosse et de l'Ulster du RU,ce qui serait deplaisant pour sa gracieuse majesté et ses sujets

  • M1961G il y a 3 mois

    hollande a été le meilleur vrp du fn depuis 10 ans .

  • M1961G il y a 3 mois

    hollande a été le fonctionnaire de merkel depuis 4 ans et lui obéit au doigt et à l'oeil . moi président disait hollande en 2012 devait mettre merkel à genoux . en réalité , hollande a reçu ses ordres de l'allemagne et a exécuté sans broncher . le fn en 2017 est une chance pour sauver la france et il faudra la saisir car après il sera trop tard .

  • M1961G il y a 3 mois

    le brexit est de toute évidence un succès pour les anglais et on doit s'en inspirer . le fn promet un référendum s'il est élu en 2017 sur la sortie de l'euro et cela est une chance pour la france . sortir de l'euro pour retrouver sa liberté d'agir sans demander à l'europe si on a le droit ou pas . cette europe est vouée à la catastrophe et plus vite on sort mieux on s'en sortira .

  • Berg690 il y a 3 mois

    Notons le nombre et l'enthousiasme des soutiens de l'EU sur la photo!

  • Berg690 il y a 3 mois

    Sortons vite avant qu'il ne soit trop tard !

  • sr48800 il y a 3 mois

    htl78 seul le FN peut demander l'avis au peuple.Les autres ne vont pas s'y risquer ils connaissent déja le résultat! CQFD