Brexit : poules, chats et cochons feront-ils pencher la balance ?

le
0
Le député européen conservateur Daniel John Hannan s'affiche avec son chat en faveur du Brexit.
Le député européen conservateur Daniel John Hannan s'affiche avec son chat en faveur du Brexit.

Dans le camp du Brexit, la version « Chicken Run » du clip de Nigel Farage, leader de l'Ukip, est surprenante. Pendant deux minutes, des poules et des coqs, entassés dans un bâtiment, se demandent s'il faut s'échapper ou rester. L'endroit est sombre et gardé par un homme à la voix menaçante. Dehors, la tentation est grande : une immense prairie verte, sans barrières. L'un d'entre eux est audacieux : en glissant sa tête hors du bâtiment, il s'est rendu compte qu'il ferait mieux de sortir. Il finit par convaincre le poulailler de s'en aller. Surprenant, car, dans cette vidéo de deux minutes, le parti populiste de l'Ukip fait une comparaison entre le Remain, la ferme aux allures de prison, et le Brexit, la prairie où les poulets, les Britanniques, seraient plus libres. La vidéo se termine par un slogan : « We're better off out. » Traduction française : « Nous sommes mieux dehors », donc « votez pour » le Brexit.

Pour le Remain, le maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne, ce sont les chats qui prennent la parole. Sur la Toile, les internautes se sont amusés à poster des photos de leurs petites boules de poils, suivies du hashtag #CatsAgainstBrexit, pour exprimer leur volonté de rester dans l'Union européenne. Selon The Guardian, le phénomène est écossais. C'est Lillian...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant