Brexit : Mansartis a continué de réduire son exposition aux actions

le
1

(AOF) - Dans son dernier commentaire de marché, Mansartis avertit que son scénario macro-économique central, positif sur la conjoncture économique américaine et européenne, est partiellement remis en cause par l’incertitude entourant le processus de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Il juge cependant difficile aujourd’hui de mesurer les impacts économiques et financiers d’une sortie de la 5ème puissance économique mondiale, si elle a lieu.

Si la période de volatilité élevée qui devrait se poursuivre pourra offrir des opportunités d'achat pour notre gestion long terme, le gestionnaire d'actifs a réduit son exposition actions. Il s'attend en effet à ce que le marché soit dominé à court terme par les incertitudes politiques.

Le 24 juin, à l'ouverture des marchés, Mansartis a mis en oeuvre son plan préétabli de cession de 10% de la partie européenne des portefeuilles en vendant les valeurs les plus exposées aux conséquences de la sortie du Royaume-Uni, c'est-à-dire les valeurs financières à exposition internationale et certaines valeurs cycliques.

Ce mouvement représente un allégement de 5% des actions dans les portefeuilles. Il fait suite à un allègement de 5% des positions européennes réalisé en mai dernier en prévision du référendum. Ceci porte la diminution de sa pondération actions à 10% sur les 2 derniers mois face à la montée des risques créée par l'imbroglio politique européen.

Le gérant a ainsi réduit l'exposition actions à 68%, et augmenté le niveau de liquidité, préférant la prudence en ces temps de manque de visibilité économique et de montée des incertitudes politiques.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • retornaz il y a 5 mois

    Et il ne le regrette pas ?