Brexit : Londres devra «payer le prix» pour rester dans le marché unique, prévient Hollande 

le
2
Brexit : Londres devra «payer le prix» pour rester dans le marché unique, prévient Hollande 
Brexit : Londres devra «payer le prix» pour rester dans le marché unique, prévient Hollande 

Les dirigeants européens poursuivent leur sommet d'après-Brexit à Bruxelles. Si mardi soir, le Premier ministre David Cameron «ému» a participé au dîner, les débâts se tiendront ce mercredi sans le Royaume-Uni, pour tenter de poser les bases d'un nouveau projet européen.

L'avertissement de François Hollande. Mardi, Angela Merkel avait prévenu que le Royaume-Uni ne pourrait pas choisir ses relations avec l'Union européenne «à la carte». Quelques heures plus tard, François Hollande a lui aussi mis Londres en garde. «Si le Royaume-Uni veut rester dans le marché unique, il faudra qu'il en paie le prix dans tous les sens du terme, y compris avec la liberté de circulation», a expliqué le président français devant des journalistes lors du sommet de l'Union européenne à Bruxelles.

«On ne peut pas avoir la liberté des capitaux, la liberté des marchandises, la liberté des services et puis dire pour les personnes, "restez chez vous". Non, ça ne marche pas comme ça, c'est les quatre libertés ou aucune», a bien insisté François Hollande. 

Le président a également évoqué les «conséquences» du Brexit pour Londres. «Le risque est que le Royaume-Uni puisse connaître un affaiblissement très sérieux de sa croissance en 2017 et que cette faible croissance au Royaume-Uni puisse avoir des impacts sur les échanges et l'activité en Europe», s'est inquiété le président, tout en assurant que l'UE était en mesure d'éviter un impact négatif sur sa propre croissance.

La situation «peut valoir expérience et leçon», a encore averti François Hollande, quand, avec le recul, les Européens pourront savoir s'il vaut mieux «être à l'intérieur ou à l'extérieur».

David Cameron toujours pas pressé de «divorcer». A l'issue de leur dîner avec David Cameron, les chefs d'Etat et de gouvernement ont rappelé leur volonté que la procédure de retrait de l'Union européenne du Royaume-Uni s'enclenche ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo il y a 10 mois

    Ouh j'ai peur, FH a parlé, ils va être ferme contre les anglais. Il suffit que les anglais de France fasse une manif et vous allez le voir sautiller le pantalon sur les chevilles.

  • frk987 il y a 10 mois

    Ben voilà le bon sens qui arrive, après avoir dit dimanche qu'il fallait virer la GB, FH en est à dire que ma foi, avec une compensation financière ils peuvent rester...MDR d'une telle vision à la petite semaine.