Brexit : les trois agences de notation dégradent la note du Royaume-Uni

le
1
Brexit : les trois agences de notation dégradent la note du Royaume-Uni
Brexit : les trois agences de notation dégradent la note du Royaume-Uni

Les agences de notation Standard & Poor's et Fitch ont dégradé les notes de la dette du Royaume-Uni à la suite du choix des électeurs britanniques de quitter l'Union européenne. 

 

Standard & Poor's a commencé ce lundi en passant la note britannique de «AAA», la meilleure possible, à «AA», deux crans en dessous. Dans un communiqué, l'agence cite «l'incertitude» qu'a générée l'issue du référendum et anticipe «un contexte politique moins prévisible, moins stable et moins efficace dans les mois à venir». S&P assortit cette nouvelle note d'une perspective négative, c'est-à-dire qu'elle pourrait être abaissée à nouveau. 

 

Fitch a suivi ce lundi en abaissant la note britannique de AA+ à AA, prévenant également qu'elle pourrait être encore abaissée dans les prochains mois. 

 

Moody's n'avait pas attendu le week-end pour se décider. Dès vendredi, l'agence avait abaissé sa perspective sur la dette britannique, passée à «négative», 

 

Les notes délivrées par les agences de notation, sortes de certificats de solvabilité, dictent les conditions auxquelles les entreprises ou les pays peuvent s'endetter sur les marchés financiers. Plus la note est basse, plus les taux d'intérêts exigés par les créanciers seront élevés.

 

 

Les marchés décrochent encore

Trois jours après l'annonce des résultats du référendum britannique, la Bourse de Paris a fermé ses portes sur un recul de 2,97% ce lundi, celle de Londres 2,55% et celle de Francfort de 3,02%. Milan a lâché 3,94%. Quant à Madrid, la Bourse recule de 1,93%, après un bond de plus de 3% à l'ouverture, au lendemain de la victoire des conservateurs (qui n'ont toutefois pas de majorité absolue), aux législatives de dimanche. Au même moment le Dow Jones cédait 1,46% et le Nasdaq 2,22%.

Les titres les plus exposés au choix du Royaume-Uni ont beaucoup souffert, à l'instar de Eurotunnel qui a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 5 mois

    Les ordres sont les ordres ma brave dame...