Brexit : le retour du duty free ?

le
0

L’après Brexit pourrait-il voir renaître les fameuses boutiques duty free à l’entrée du tunnel sous la Manche et à bord des ferries ? Avec la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les réglementations vont devoir être réinterrogées.

Le Royaume-Uni va-t-il rétablir ses frontières commerciales ?
Le Royaume-Uni va-t-il rétablir ses frontières commerciales ?

Le duty free, c’est quoi ?

Les boutiques duty free (hors taxes) sont des commerces qui ont le droit de vendre des produits sans prélever la taxe d’importation, la TVA ou d’autres taxes locales. Les États membres de l’UE permettent en effet aux voyageurs d’être exonérés de ces taxes à condition que les biens ne soient pas consommés dans le pays et avec une limite de quantité. Certaines boutiques duty free affichent les prix avec et sans détaxe qui seront appliqués selon la nationalité de l’acheteur. D’autres boutiques font payer le prix toute taxe comprise (TTC) et remboursent ensuite la détaxe. Les boutiques situées dans les zones de transit comme les aéroports offrent également des prix alignés sur le duty free, à destination de tous les voyageurs internationaux.

Un retour à la situation précédant 1993 ?

L’immigration et les normes économiques étaient au cœur du débat sur le Brexit. En votant contre l’Union européenne et ses institutions, les Britanniques ont affirmé leur rejet de la libre circulation des personnes sur leur territoire. Le Royaume-Uni ne devrait donc pas rentrer dans l’Association européenne de libre-échange (AELE) ou signer des accords permettant de faire circuler des biens librement avec l’Europe. La détaxe pourrait alors s’appliquer à nouveau, à la fois pour les Britanniques voyageant en France et pour les Français voyageant au Royaume-Uni. Le Brexit nous ramène ainsi avant 1999, année où le duty free a été supprimé suite à la création du marché unique européen.

A qui profite le duty free ?

L’alcool, le tabac, le parfum et les articles de luxe sont les produits les plus taxés, en France comme au Royaume-Uni. Pour les Français, il serait donc intéressant que les bons whiskys écossais et les marques british chics soient exemptés de taxes lors de leur séjour à Londres. Les Anglais pourraient également profiter des parfums et du vin français à prix hors taxe. Par contre, il est probable que le nombre de bouteilles d’alcool et de cartouches de cigarette soit limité à l’achat si le duty free devait être remis en place.

Trucs et astuces

Certains Britanniques sont adeptes des « booze cruises » : ils traversent la Manche pour faire le plein d’alcool et de cigarettes disponibles moins chers dans le commerce français. Ils peuvent ainsi ramener jusqu’à 800 cigarettes, 110 litres de bière ou 90 litres de vin ! La détaxe signifierait donc une baisse des clients pour les commerçants du bord de Manche, et une baisse des quantités autorisées pour les acheteurs.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant