«Brexit» : le maire de Londres Boris Johnson favorable à une sortie de l'UE

le , mis à jour à 18:26
0
«Brexit» : le maire de Londres Boris Johnson favorable à une sortie de l'UE
«Brexit» : le maire de Londres Boris Johnson favorable à une sortie de l'UE

C'est un coup dur pour David Cameron et un atout de poids pour les partisans du Brexit. Le maire de Londres Boris Johnson, membre du Parti conservateur du Premier ministre, va faire campagne en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Il a annoncé son choix ce dimanche soir devant les journalistes présents à son domicile. 

«Tout le monde devrait rendre hommage à ce qu'il a réussi à faire (pour obtenir un compromis à Bruxelles, ndlr), mais je ne pense pas que qui que ce soit puisse appeler cela un changement fondamental», a déclaré Boris Johnson. «M'opposer à David Cameron était la dernière chose que je voulais faire, mais je défendrai un vote en faveur d'une sortie» de l'Union européenne.» Pour autant, Johnson n'entend pas devenir la figure de proue des partisans du Brexit. Il a ainsi affirmé qu'il ne participerait pas aux débats télévisés contre les membres de son propre parti. Et peu importe le résultat du référendum, le maire de Londres ne souhaite pas voir Cameron quitter le 10 Downing Street. 

A quatre mois du référendum (le scrutin aura lieu le 23 juin), Boris Johnson n'a donc pas tenu compte des mises en garde répétées de David Cameron. «Je voudrais dire à Boris ce que je dis à tout le monde, à savoir que nous serons plus en sécurité, plus forts et plus prospères dans l'Union européenne», a déclaré le Premier ministre dimanche sur la BBC, ajoutant que le Brexit serait synonyme de «saut dans l'inconnu».

«Une bonne nouvelle» pour Nigel Farage

La campagne pour le référendum met à rude épreuve la majorité de David Cameron, réélu Premier ministre en mai 2015. Une centaine de députés conservateurs pourraient finir par défendre le «out», selon le Daily Telegraph. En plus de Johnson, la campagne pro-Brexit a pour l'instant été rejointe par le candidat à sa succession à la mairie de Londres, Zac Goldsmith, et par «seulement» cinq ministres dont le titulaire du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant