Brexit : la France déroule le tapis rouge aux entreprises de la City

le
3
Brexit : la France déroule le tapis rouge aux entreprises de la City
Brexit : la France déroule le tapis rouge aux entreprises de la City

Bye bye London, bonjour Paris ! Alors que le Royaume-Uni a décidé de quitter l'Union européenne, la France va tenter de tirer le maximum de profits du Brexit. Pour attirer sur notre sol les entreprises amenées à quitter la perfide Albion, une fois n'est pas coutume, gouvernement (de gauche), région (de droite) et mairie de Paris (de gauche) tirent — à peu près — dans le même sens.

 

Hier, Manuel Valls, Valérie Pécresse, et Anne Hidalgo, ont lancé, Choose Paris Region - Welcome to Greater Paris (Choisir la région parisienne). What (quoi) ? Un guichet unique, autrement dit une structure installée dans le XIXe arrondissement de Paris qui sera chargée d'accompagner chacune des sociétés souhaitant s'installer en France. « Le guichet sera chargé notamment d'aider les directions des entreprises sur les questions fiscales, mais aussi sur celles qui tournent autour de l'accompagnement des salariés », indique-t-on dans l'entourage de Manuel Valls.

 

L'enjeu économique est de taille. « Le Brexit est une décision profondément regrettable, mais nous ne pouvons être ni passifs ni naïfs, justifiait hier Valérie Pécresse. Nous assumons le fait de dérouler le tapis bleu-blanc-rouge aux entreprises implantées en Grande-Bretagne. » La City de Londres est, par exemple, la première place financière européenne. « Il y a plusieurs dizaines de milliers d'emplois du secteur financier qui pourraient revenir sur le continent », assure-t-on à Matignon. Avant de préciser : « Avec la fin du passeport européen, ces établissements financiers ne devraient plus pouvoir travailler, depuis Londres, pour des clients installés ailleurs en Europe. » Le grand rival dans le domaine pour Paris, c'est Francfort.

 

Dans le viseur des autorités françaises, aussi, de grandes institutions européennes. « La région fait acte de candidature pour accueillir l'Agence européenne des médicaments (EMA) mais aussi l'Autorité bancaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • zecasino il y a un mois

    FINANCIERS, ne venez pas TRAVAILLER en France.La TTFE va tuer toutes vos opérations.Partez à Dublin, au Luxembourg ou à Amsterdam mais ne venez JAMAIS en France.

  • mlcbnb il y a un mois

    les avantages devront être conséquents, puisque le Brexit est en train de tourner en un Brexin. Curieux d'attirer des banquiers pour un gouvernement de gauche qui les cupabilise de beaucoup de maux.

  • brinon1 il y a un mois

    quel est l'avantage fiscale proposé ?