Brexit-Goldman Sachs hésite entre Paris et Francfort-Le Monde

le
3
    PARIS, 24 octobre (Reuters) - La banque d'affaires 
américaine Goldman Sachs  GS.N  hésite entre Paris et de 
Francfort pour transférer 1.000 à 2.000 emplois actuellement 
basés à Londres, après la décision du Royaume-Uni de quitter 
l'Union européenne, écrit lundi Le Monde sans citer ses sources. 
    La possible perte du "passeport européen", qui assure 
l'accès aux marchés de l'Union européenne, obligerait les 
sociétés régulées à Londres à obtenir un agrément dans un pays 
de l'UE, ce qui suscite la convoitise de nombreuses places 
financières comme Paris, Francfort, Milan, Amsterdam ou Dublin. 
    "Selon nos informations, la banque américaine (...) se 
concentre désormais sur la capitale française ou le centre 
financier allemand", avance le quotidien, qui précise 
qu'officiellement, Goldman Sachs dit n'avoir pris encore aucune 
décision. Un porte-parole de la banque à Paris n'était pas 
immédiatement joignable pour commenter l'article du Monde. 
    La publication de cette information intervient alors que  
certains représentants de la Place de Paris craignent que la 
décision des députés de durcir la Taxe sur les transactions 
financières (TTF) dans le cadre du projet de budget 2017 nuise à 
la vaste campagne lancée par Paris pour séduire les 
investisseurs internationaux dans le cadre du Brexit.  
 
 (Julien Ponthus, Jean-Baptiste Vey et Maya Nikolaeva, édité par 
Jean-Michel Bélot) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2088646 il y a un mois

    L'allemagne est surement plus avantageuse pour eux car moins de charges en Allemagne qu'en France (sur les salaires, etc..) mais Franckort ça ne fait pas rêver ville beaucoup moins agréable pour les riches ! quant aux députés qui ont décidé de durcir la taxe pour les transactions financières ils ne pouvaient pas attendre que les banques soient installés en france (après le Brexit) pour l'appliquer ! ils ne pensent vraiment à rien tous ses politiques.... du coup les allemands gagnant encore...

  • M4630859 il y a un mois

    Il n'y a pas que la fiscalité qui compte pour ce genre d'installation, surtout qu'ils ont les moyens de payer leurs impôts ailleurs.

  • M3039634 il y a un mois

    GS va hésiter longtemps, mais ne choisira certainement pas Paris ou Frankfort, car le climat n'y est pas favorable aux affaires financières, et en particulier aux affaires troubles qu'affectionne cette Banque.