Brexit : Et maintenant ? Pas de panique, assure BFT IM

le
0

(AOF) - Les résultats du référendum britannique sont sans appel, les électeurs ont choisi le " Brexit " à 52% avec un taux de participation élevé. Quelles conséquences peut-on en tirer sur les marchés financiers ? Au-delà des mouvements de panique observés vendredi, les équipes de BFT IM ont tenu à rassurer leurs clients, à l'occasion d'une conférence téléphonique, en soulignant le profil relativement prudent des portefeuilles gérés.

" Une fois le choc passé, il faut rester serein. Les marchés doivent intégrer le nouveau contexte engendré par ce vote. Aujourd'hui, dans un contexte de grande volatilité qui risque de perdurer au cours des prochains jours, il apparaît trop tôt pour se repositionner à l'achat dès à présent " estime Michaël Aflalo, directeur des gestions, mettant en avant l'action attendue des grandes banques centrales. La BoE est prête à prendre toutes les mesures nécessaires pour soutenir l'économie britannique et les marchés. Pour les actifs en euros, les programmes d'achats de titres de la BCE, et les éventuels ajustements qu'elle pourrait y faire, limiteront les risques de dérapage des spreads. Encore une fois, les banques centrales devraient venir à la rescousse des marchés.

Dans ce contexte surprise créé par le vote britannique, la réaction des investisseurs est logique et se traduit par une fuite générale vers la qualité.  "Vendredi matin, les spreads ont augmenté davantage sur les compartiments high yield que sur la partie investment grade. Nos portefeuilles étaient préparés à faire face à cette éventualité. Sur la partie obligataire, moyen et long terme nous n'avons par exemple aucune exposition sur les banques britanniques. Concernant les fonds monétaires, l'impact du Brexit devrait être mesuré car nous n'observons aucune crise de liquidité. Les investisseurs qui étaient encore positionnés sur des actifs risqués vont au contraire se reporter sur ce type de fonds " précise Laurent Gonon, directeur de la gestion taux.

Même tonalité du côté des marchés actions où BFT IM avait pris ses dispositions. " Nos portefeuilles actions sont équilibrés. Nous avions réduit depuis plusieurs semaines notre exposition sur les valeurs implantées au Royaume-Uni et dans les pays européens périphériques ainsi que sur les valeurs du secteur financier. Il convient d'agir avec calme et discernement. La baisse actuelle, exagérée, va conduire à créer des opportunités d'achat sur certaines valeurs. Mais il faut rester prudent à très court terme. En attendant, les ajustements de nos portefeuilles actions se font à la marge " explique Fabrice Masson, responsable de la gestion actions.

En résumé, l'exposition des portefeuilles de BFT IM aux actifs risqués est faible. " Au cours des prochaines séances, la prudence va rester le maître mot mais des opportunités vont se dessiner. Nous n'hésiterons pas, par exemple, à renforcer notre exposition aux marchés émergents actuellement sous-valorisés " détaille Warin Buntrock, directeur de la gestion diversifiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant