Brexit : des patrons français supplient les Britanniques de rester dans l'UE

le
7
Brexit : des patrons français supplient les Britanniques de rester dans l'UE
Brexit : des patrons français supplient les Britanniques de rester dans l'UE

«S'il vous plaît, amis britanniques, remain !» Une trentaine de grandes entreprises françaises lancent mardi un appel pressant en forme de déclaration d'amour à l'attention du Royaume-Uni pour qu'il «reste» dans l'Union européenne, à quelques jours du référendum organisé outre Manche.

«Nous vous aimons mais nous faisons des affaires et ce n'est pas qu'une question d'amour», soulignent-ils dans une lettre publiée dans les quotidiens britanniques à grand tirage «The Sun», «The Telegraph», «Metro» et «The Times». «Nos groupes investissent au Royaume-Uni et emploient des milliers de personnes, en Angleterre, Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord, dans presque tous les domaines», expliquent les 34 entreprises dans leur missive. Elles soulignent dans ce texte qu'elles investissent au Royaume-Uni parce que c'est l'un des pays leaders du marché unique européen, une union qui permet une circulation sans entrave des biens et services.

«Les emplois d'aujourd'hui et les investissements de demain - et donc les emplois du futur - dépendent d'un ancrage durable et solide du Royaume-Uni au sein du marché unique», arguent les groupes signataires. «La Grande-Bretagne est grande, soulignent-ils mais «pour rester attractive», il faut qu'elle conserve les atouts d'une telle grandeur : «l'accès au marché et un commerce ouvert».

QUESTION DU JOUR. Craignez-vous la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ?  

 «L'instauration de barrières frontalières et des années d'incertitude quant à vos liens avec vos principaux partenaires commerciaux» qu'impliquerait une sortie de l'UE «rendraient beaucoup moins intéressants les investissements au Royaume-Uni», poursuivent les entreprises dans leur lettre. Avant de conclure : «pour vous, pour nous, pour nous tous : s'il vous plaît ne partez pas !» Ne nous quittez pas», concluent-ils, en français dans le texte, en signant : «vos amis français».

Les 34 entreprises ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo il y a 6 mois

    C'est n'importe quoi. Les Brits ne sont jamais entrés dans l'union, comment voulez-vous qu'ils en sortent ?!

  • woucoo42 il y a 6 mois

    mon dieu au secours ! lol Les medias sont sans doute rémunérés par les différentes élites (politiques, économistes, patronales et aures) qui supportent l'économie européenne sur le déclin, pour tenter d'effrayer ceux qui seraient tenter de voter pour le brexit. Il n'y aura pas de Brexit, mais une chose est sûre, c'est que la réalité économique de la dictature européenne persiste, et annihile toute valeur ajoutée de chaque pays l'intégrant.

  • angel001 il y a 6 mois

    Les medias relaient n'importe quoi... Ridicule mais faut bien que !a mousse.

  • marcsim5 il y a 6 mois

    les patrons devraient essayer dans la langue de Shakespeare....pour être compris outre-manche...siou-play...lol.

  • Cedrik88 il y a 6 mois

    Ces "patrons" devraient donc demander à la Suisse, à la Norvège, à l'Islande pour savoir comment ils font, et donc comment ils arrivent à "survivre"...Comme par hasard, ce sont ces 3 pays qui se portent le mieux: taux de chômage, PIB/habitant, souveraineté,etc. Je rejoins donc jmlhomme ci-dessous, c'est d'un ridicule ! La presse, c'est propagande, toujours propagande!

  • chtipio2 il y a 6 mois

    quant à vos liens avec vos principaux partenaires commerciaux» qu'impliquerait une sortie de l'UE «rendraient beaucoup moins intéressants les investissements au Royaume-Uni»pff du nimporte quoi !!

  • jmlhomme il y a 6 mois

    Quel cinéma ridicule !