Brexit : David Cameron abat ses cartes

le
0
David Cameron est un eurosceptique modéré hostile au retrait de l?Union européenne.
David Cameron est un eurosceptique modéré hostile au retrait de l?Union européenne.

Voici David Cameron à l'heure de vérité. Dans une lettre, publiée ce mardi, au président du Conseil européen Donald Tusk, le Premier ministre britannique, a abattu ses cartes dans la négociation avec les partenaires européens sur les futures relations entre la Grande-Bretagne et l'Union. Les pourparlers doivent commencer la semaine prochaine à Bruxelles. Fort des réformes qu'il espère obtenir, le chef du gouvernement entend organiser un référendum sur la sortie du royaume de l'Union européenne le plus rapidement possible.

LIRE aussi "Cameron : le Royaume-Uni peut survivre en dehors de l'Union"

Dans sa missive, Londres présente quatre exigences clés :

- En matière de souveraineté, une garantie explicite contre toute évolution forcée vers le fédéralisme ainsi que le droit de veto d'un groupe de parlements nationaux sur toute directive européenne hostile aux intérêts britanniques ;

- Une restructuration de l'Union pour éviter que les 19 États membres de la zone euro n'imposent leurs vues à ceux qui n'en font pas partie, en particulier en matière de réglementation financière contrariant les intérêts de la City ;

- L'expansion du marché unique des biens et des services ;

- L'interdiction pour les travailleurs de l'UE au Royaume-Uni de toucher des allocations sociales pendant une période de quatre ans.

Le Premier ministre de Sa Majesté s'en est tenu à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant