Brexit : ça se complique !

le
0
Theresa May a été désavouée par la Haute Cour de justice.
Theresa May a été désavouée par la Haute Cour de justice.

« Le calendrier du gouvernement pour notifier l'article 50 est inchangé. » Theresa May a retrouvé, vendredi, le ton martial sur lequel elle avait asséné, peu après son accession au pouvoir, « le Brexit, c'est le Brexit ». Mais la Premier ministre britannique n'a toujours pas expliqué comment elle entendait procéder pour extraire son pays de l'Union européenne. Et elle s'est peut-être avancée en assurant qu'elle déclencherait officiellement la procédure avant la fin mars, comme prévu initialement. Car entre-temps, un obstacle inattendu a surgi.

Résumé de l'épisode précédent : jeudi, la Haute Cour de justice, saisie par un groupe de militants proeuropéens, rappelle que le référendum du 23 juin 2016 (qui a donné une majorité aux partisans d'une sortie de l'UE) n'était que consultatif. En conséquence, cette décision doit être validée par le Parlement, comme l'avait été l'adhésion du Royaume uni, en 1973. Précisément ce que la cheffe du gouvernement conservateur voulait éviter.

Qu'une majorité de députés s'opposent au Brexit semble peu probable. Conservateurs, travaillistes ou autres, beaucoup de MPs (Members of Parliament) sont comme Theresa May elle-même ; plutôt favorables à un maintien dans l'Union, mais peu désireux d'aller à l'encontre du suffrage populaire, ce qui risquerait d'être interprété comme un déni de démocratie.

La...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant