Brexit - Boris Johnson : "l'ahurissante" chronique

le , mis à jour le
2
Boris Johnson a mené vigoureusement campagne pour la sortie de son pays de l'Union européenne.
Boris Johnson a mené vigoureusement campagne pour la sortie de son pays de l'Union européenne.

Il est des personnes qui ne doutent de rien, particulièrement parmi les politiques. Boris Johnson, conservateur partisan du « leave » et donné dans un premier temps comme probable futur Premier ministre, est de ceux-là.

Comme l'écrit Le Monde

dans son édition datée du 29 juin, c'est à croire que l'ancien maire de Londres n'avait pas réfléchi aux conséquences d'un éventuel Brexit. C'est ce qui ressort de l'« ahurissante » chronique (le qualificatif est du Monde) publiée le 26 juin dans The Telegraph.

Son titre : « Je ne dirai jamais assez que la Grande-Bretagne fait partie de l'Europe et le sera toujours. »

On se pince.

On sait déjà qu'il y a trois ans, interrogé sur un éventuel référendum pour quitter l'Union, Boris Johnson soutenait le « remain »

. Pendant la campagne qui a précédé le référendum du 23 juin, il est très clairement apparu qu'il avait changé d'idée. Maintenant que le « leave » a gagné, a-t-il de nouveau viré sa cuti ?

Non. Boris Johnson estime simplement que personne n'a rien compris au Brexit. Et que l'on se méprend à la fois sur les raisons et les conséquences du vote.

Un vote contre les réglementations de Bruxelles

Les gens, explique-t-il, n'ont pas voté parce qu'ils étaient inquiets de l'immigration. Ils ont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 il y a 10 mois

    Oui, mon pote, cela se complique. Surtout si c'est ton camp voire toi-même qui devras prendre la place pour négocier la sortie. Toujours plus facile de gueu ler que de faire...

  • charleco il y a 10 mois

    Il ne faut pas confondre Europe et Union européenne : cette dernière est devenue une dictature du genre union soviétique. C'est ce que les peuples d'Europe doivent refuser.