Brexit : à Londres, des milliers de Britanniques clament leur amour de l'Europe

le , mis à jour à 18:44
0
Brexit : à Londres, des milliers de Britanniques clament leur amour de l'Europe
Brexit : à Londres, des milliers de Britanniques clament leur amour de l'Europe

Tandis que les candidats à la succession du conservateur David Cameron se rangent en ordre de bataille -- le nom du prochain Premier ministre sera connu le 9 septembre --, des milliers de Britanniques défilaient ce samedi à Londres pour manifester leur opposition à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE).

 

Neuf jours après le référendum qui a décidé un Brexit, la «Marche pour l'Europe» (Marche for Europe) s'est ébranlée peu avant midi (11 heures en France), en direction du parlement depuis Park Lane, le long de Hyde Park, dans le centre de Londres. Des dizaines de drapeaux européens coloraient la foule, brandissant des pancartes «Breverse» -- soit l'annulation du Brexit --, «Le Brexit c'est des conneries» ou encore «La campagne du leave a menti». «Nous t'aimons, l'UE», criaient également des participants.

 

«Les gens ont été influencés, mal informés et vous savez le pire ? C'est que tout ça a été organisé pour le parlement, par une partie des conservateurs, pas pour le bien du peuple britannique !» s'emporte Julie Heathcote, 47 ans, qui travaille au NHS, le service de santé public. Son amie Sarah, 48 ans, qui a noué autour de son coup un long drapeau européen estime qu'«une grande partie de l'Angleterre est en colère», et elle veut montrer «au reste de l'Europe que nous sommes plus forts ensemble».

 

«Nous avons pris la mauvaise décision»

 

«Je veux rester dans l'Union européenne. Nous pouvons faire quelque chose tant que l'article 50 n'est pas activé», a déclaré un des manifestants, David, habillé en jaune et bleu, couleurs du drapeau européen, en allusion à l'article du traité de Lisbonne qui permet de déclencher le processus de sortie de l'Union européenne. «Nous avons pris la mauvaise décision à cause des mensonges de la campagne pro-Brexit. Je veux que nous revoyions notre décision», explique Casey, 37 ans, une couronne de fleurs jaunes et bleues dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant