Brexit : 52% des Ecossais favorables à leur indépendance, selon un sondage

le , mis à jour à 11:40
4
Brexit : 52% des Ecossais favorables à leur indépendance, selon un sondage
Brexit : 52% des Ecossais favorables à leur indépendance, selon un sondage

C'est la crainte de nombreux Britanniques : que le Brexit entraîne l'éclatement du Royaume-Uni. Ce dimanche, la Premier ministre écossaise Nicola Sturgeon a justement expliqué que «le Royaume-Uni pour lequel l'Ecosse a voté pour rester en 2014 n'existe plus». Cette année-là, lors d'un référendum sur l'indépendance, les Ecossais avaient voté à 55% pour rester au sein du Royaume-Uni.

 

Selon un sondage de l'institut Panelbase pour le Sunday Times* réalisé après le résultat du référendum sur l'Union européenne, 52% des Ecossais veulent désormais que leur pays se sépare du reste du Royaume-Uni. 48% y sont opposés.

Depuis 2014, les divisions se sont accentuées et surtout jeudi, les Ecossais ont voté eux à 62% pour le maintien dans l'Union européenne quand la sortie l'a emporté, avec 51,9% sur l'ensemble des électeurs britanniques. 

«Un second référendum sur l'indépendance est une option qui est sur la table»

Nicola sturgeon, Premier ministre ecossaise

Les dirigeants écossais envisagent clairement une nouvelle consultation des Ecossais. «Un second référendum sur l'indépendance est clairement une option qui doit être sur la table, et qui est absolument sur la table», a déclaré samedi la Premier ministre Nicola Sturgeon, patronne du Parti national écossais (SNP) . «Des mesures vont à présent être prises pour faire en sorte que les dispositions législatives nécessaires soient en place», a-t-elle annoncé. 

«Ce ne sera pas une répétition du référendum de 2014. Le contexte et les circonstances ont complétement changé», a-t-elle ajouté dimanche. «Je pense que les Ecossais trouveraient inacceptable» que le gouvernement britannique leur refuse la tenue d'un nouveau référendum, a insisté Nicola Sturgeon. «Je déconseillerais à tout futur Premier ministre de prendre cette position», a-t-elle encore dit alors que David Cameron a démissionné de ses fonctions ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gl060670 il y a 6 mois

    je ne pense pas que la vie de nos amies anglais va s’améliorer, mais je leurs souhaite. les conséquences seront visibles dans quelques mois ou quelques années. c'est quand même une drôle d'idée de vouloir sortir de l''EU

  • jmlhomme il y a 6 mois

    L'Europe ramasse les plus pauvres.... qui veulent profiter.... iIl est grand temps de changer les regles. Si vous votez pour l'Europ par interet personnel direct vous n'etes pas Européen vous etes un profiteur. Facile de venir en Europe pour la Roumanie ou la Grece.... Ils recoivent fortement en net. Pour aller de l'avant il faut au contraire contribuer..... aux besions d'une Europe aux missions Regaliennes. Pas à une Europe intervenant sur l'agriculture locale ou l'investissement national

  • kpm745 il y a 6 mois

    Je suis certain que la majorité des Corses, Basques, Catalans, ... veulent aussi leur indépendance. Les gens du système :médias, lobbies, ... sont fous furieux et ne savent plus quoi inventer face à la leçon donnée par le peuple Anglais

  • alteis il y a 6 mois

    bienvenue amis ecossais et irlandais