Brevets : la Chine passe devant les États-Unis

le
0
Pékin s'affiche désormais comme le premier déposant mondial de brevets. Mais ces derniers sont encore loin d'égaler, en qualité, ceux des États-Unis ou du Japon.

La Chine est devenue le premier déposant mondial de brevets en 2011, dépassant les États-Unis et le Japon, affirme un rapport de Thomson Reuters, publié mercredi. Mais, estime-t-il, elle a encore des progrès à faire pour figurer à la pointe de l'innovation mondiale car il lui faut améliorer la qualité de ses brevets. «La quantité est une chose ; la qualité une autre. Le pourcentage d'homologation n'est pas aussi élevé en Chine que, disons, aux États-Unis, au Japon ou en certains endroits de l'Europe», précise Elliot Papageorgiou, associé au cabinet d'avocats Rouse Legal.

Au total, les enregistrements de l'office des brevets chinois ont augmenté de 16,7 % en moyenne annuelle, passant de 171.000 en 2006 à près de 314 000 en 2010, selon l'indice Thomson Reuters Derwent World Patents. Et le rapport ajoute que le nombre des brevets déposés devrait approcher le chiffre de 500.000 en 2015, contre 400.000 aux États-Unis et 300.000 au Japon. Sur le nombre de brevets d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant