Brevet des collèges : près de deux élèves sur trois sous la moyenne en maths

le
1
Brevet des collèges : près de deux élèves sur trois sous la moyenne en maths
Brevet des collèges : près de deux élèves sur trois sous la moyenne en maths

Les collégiens français n'ont pas la bosse des maths ! Près des deux tiers d'entre eux n'ont pas eu la moyenne à l'épreuve finale de mathématiques  à la session 2014 du brevet , selon une note du ministère de l'Éducation publiée vendredi. Dans l'ensemble, 85,4% des candidats au Diplôme national du brevet (DNB) ont réussi l'examen, selon les résultats définitifs, détaillés dans une note de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP).

L'actuel brevet tient compte de notes obtenues en contrôle continu pendant l'année, de trois épreuves écrites (français, mathématiques, histoire-géographie-éducation civique), d'une épreuve orale d'histoire des arts et de la validation du socle commun de connaissances et de compétences.

La parution de cette note relevant que près des deux tiers des candidats obtiennent moins de 10 sur 20 à l'épreuve finale de mathématiques, intervient en pleines négociations entre le ministère et les syndicats sur la réforme du collège qui prévoit notamment une aide personnalisée pour tous les élèves. Elle est aussi publiée à une semaine de l'adoption par le Conseil supérieur des programmes (CSP) de la première mouture des nouveaux programmes scolaires du CP à la 3e, qui feront l'objet d'une consultation des enseignants.

La réforme du collège en toile de fond

Le 10 avril, en même temps que les contours finaux de la réforme du collège, la communauté éducative se verra soumettre pour avis consultatif un brevet des collèges modifié. La ministre avait présenté en décembre une «stratégie» pour les maths qui doit s'appuyer sur les nouveaux programmes scolaires, davantage de jeu et de calcul mental, un recours à l'informatique et l'algorithmique et une meilleure formation des enseignants. Le déclin des résultats des élèves français en maths aux enquêtes nationales et internationales nécessite «un sursaut», avait alors indiqué le ministère.

La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 20 mar 2015 à 18:48

    Ah c'est parce qu'ils sont bons en français !!!! Pauvre EN, pauvre pays aux soubresauts de l'agonie, la France fait partie du passé comme l'était l'empire Romain. Inéluctable, la pente chaque jour un peu plus forte, le tiers monde c'est pour demain. Pays d'Islam, d'arriérés...mais oui, vos enfants vont le voir, arrêtez de rêver...envoyer vite vos gamins dans le monde anglo-saxon et laissez cette pauvre Europe à l'Afrique !!!!!