Brevet 2014 : découvrez les sujets de l'épreuve de français

le
0
Brevet 2014 : découvrez les sujets de l'épreuve de français
Brevet 2014 : découvrez les sujets de l'épreuve de français

Près de 816?000 jeunes français scolarisés en classe de troisième passent ce jeudi et vendredi les épreuves de leur premier diplôme national : le Brevet ! Ce jeudi, les élèves commencaient par l'épreuve de français le matin (avec la fameuse dictée), avant  les mathématiques l'après-midi, puis l'Histoire-Géo / Education Civique vendredi.

Dictée, rédaction, questions de compréhension de texte : voici les sujets du brevet de français 2014.

>> Consultez en détail le sujet de Français et son texte

>> Consultez en détail le sujet de Mathématiques et son texte

Première partie : Questions ? Réécriture - Dictée

Le texte proposé est un extrait d'une pièce de théâtre de l'auteur et résistante Charlotte DELBO, "Une scène jouée dans la mémoire", 2001 (édition posthume). Un dialogue poignant entre Paul et Françoise. "Durant la deuxième guerre mondiale (1939-1945), Paul a été condamné à mort par les nazis. C'est sa dernière rencontre avec sa femme."

QUESTIONS : 8 questions de compréhension sur le texte sont ensuite proposées aux collégiens.

RÉÉCRITURE: Réécrivez ces deux phrases en remplaçant « tu » par la troisième personne du pluriel, au féminin. Vous ferez toutes les modifications nécessaires : « Je sais que tu es brave, je sais que tu sauras vivre sans moi. Il faut que tu vives, toi. ».

DICTEE (6 points) 20 minutes

Cette année un texte de Joseph KESSEL composait la dictée :

Beaucoup parmi les gens de la résistance passent la plupart de leur temps dans les trains. On ne peut rien confier au téléphone, au télégraphe, aux lettres. Tout courrier doit être porté. Toute confidence, tout contact exigent un déplacement. Et il y a les distributions d'armes, de journaux, de postes émetteurs, de matériel de sabotage. Ce qui explique la nécessité d'une armée d'agents de liaison qui tournent à travers la France comme des chevaux de manège. Ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant