Brève incursion des islamistes de Boko Haram au Niger

le
0

NIAMEY, 6 février (Reuters) - L'armée nigérienne a repoussé vendredi, avec l'appui aérien du Tchad, des combattants de la secte islamiste nigériane Boko Haram qui avaient attaqué la localité frontalière de Bosso, rapportent les autorités nigériennes. "L'attaque de Boko Haram en provenance de Malam Fatori (au Nigeria) contre la ville de Bosso et le pont de Doutchi, dans la région de Diffa, a été repoussée. Des avions tchadiens bombardent la localité", a déclaré une source militaire. "Il y a des tirs d'armes lourdes des deux côtés. Les combats sont intenses et nous avons au moins cinq blessés dans nos rangs", a dit une deuxième source militaire. Le calme est revenu par la suite et les islamistes n'ont pas été poursuivis en territoire nigérian, indique-t-on encore. Le Tchad a déployé ces dernières semaines quelque 2.500 hommes au Cameroun et au Niger pour enrayer l'extension de Boko Haram, groupe rebelle du nord-est du Nigeria. (Abdoulaye Massalaki; Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant