Brevan Howard cherche à se développer en France

le
0
(NEWSManagers.com) - Fondée en 2002, la société de gestion alternative Brevan Howard, basée à Londres, affiche aujourd'hui un encours de 27 milliards de dollars. Un montant qui est géré pour moitié pour le compte d'investisseurs institutionnels et pour autre moitié pour des fonds de fonds, alors que cette proportion était auparavant de 20-80 %.

En fin d'année dernière, la société de gestion britannique a noué un partenariat avec OFI Asset Management censé lui permettre de développer sa clientèle française. Il prévoit que la société de gestion française distribue deux de ses compartiments Ucits III, le Brevan Howard Macro FX Fund et le Brevan Howard Absolute Return Bond Plus Fund.

Le premier, le Brevan Howard Macro FX, met en ?uvre une gestion de change " pur alpha" . Ses cinq gérants, qui sont aussi impliqués dans la gestion du Brevan Howard Master Fund, prennent des positions directionnelles sur les principales devises en fonction de vues macroéconomiques discrétionnaires, et visent une performance annuelle supérieure à l'Eonia capitalisé. Lancé en mai 2009 avec 200 millions de dollars de seed money, le fonds affichait déjà au 31 octobre un encours de 407,6 millions de dollars.


Le second - le Brevan Howard Absolute Return Bond Plus - intervient sur les marchés de taux et de change des pays du G10 ainsi que d'autres pays autorisés, 80-90 % du portefeuille étant investis en titres court terme garantis par les gouvernements des pays du G10. Géré par une équipe dédiée de 14 personnes, dont plusieurs ont travaillé ensemble chez Aberdeen, le compartiment vise une performance annuelle nette supérieure à l'Eonia de 350 points de base avec une volatilité de 4-5 %. Lancé le 26 janvier avec 250 millions de dollars, le fonds gérait fin octobre un encours de 261,3 millions. Prochainement, le Brevan Howard Absolute Return Bond Plus offrira des classes de parts indexées sur l'inflation (européenne, britannique et US), a annoncé Philippe Lespinard, partner de Brevan Howard, au cours d'une conférence organisée par OFI AM.

Ce dernier a par ailleurs précisé que la société de gestion britannique allait bel et bien ouvrir des bureaux à Genève, mais que cela ne traduisait aucunement une volonté de " fuir" Londres, mais une stratégie de développement. Aujourd'hui, outre Londres, l'entité est déjà présente à New York, Hong Kong, Tel Aviv, Jersey, Washington et Dublin avec 329 employés. Et avec OFI AM, elle a aussi un pied en France...

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant