Brétigny : les anomalies de l'enquête préliminaire

le
0
EXCLUSIF - Dans des documents, que Le Figaro a consultés, les juges d'instruction déplorent un certain nombre d'anomalies au cours de l'enquête préliminaire menée par le parquet d'Évry après l'accident du train Paris-Limoges le 12 juillet.

Deux mois après le déraillement du train 3657 survenu le vendredi 12 juillet et qui effectuait la liaison entre Paris-Austerlitz et Limoges, l'enquête judiciaire avance. Mais dans un climat de tension entre les juges en charge de l'instruction et le parquet d'Évry, selon les documents qu'a pu consultés Le Figaro. Il faut rappeler que les magistrats Caroline Davroux, Aurélie Poirier et Philippe Devoucoux avaient été nommés douze jours après l'accident qui a coûté la vie à sept personnes et suite à une enquête préliminaire. Le 24 juillet, le procureur d'Évry avait finalement choisi d'ouvrir une instruction des chefs d'«homicides involontaires» et de «blessures involontaires».

Climat tendu entre juges et proc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant