Brétigny: la solution «à l'amiable» de l'État

le
0
Les passagers du train qui a déraillé à Brétigny-sur-Orge le 12 juillet dernier ont reçu une lettre du ministère de l'Ecologie les incitant à choisir d'être indemnisés, ce qui impliquerait de renoncer à tout contentieux par la suite.

Fin août, les passagers du train Paris-Limoges qui a déraillé en gare de Brétigny ont eu la surprise de recevoir par la poste une lettre à en-tête du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie. La missive, que Le Figaro s'est procurée, est signée Philippe Cèbe, coordonnateur national du dispositif d'aide aux victimes de l'accident du 12 juillet. Il a été nommé à ce poste le 24 juillet par le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, soit deux jours après la remise à la justice du rapport SNCF qui accable l'entreprise. Cet énarque de 64 ans qui a fait toute sa carrière dans la haute fonction publique s'adresse aux victimes: «Le dispositif que j'anime (...) a pour objectif de veiller à votre parfaite inf...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant