Brétigny : des indemnisations proposées à 145 victimes

le
1
Brétigny : des indemnisations proposées à 145 victimes
Brétigny : des indemnisations proposées à 145 victimes

Le volet indemnisation de l'accident de Brétigny avance vite, et même très vite. Un an après le déraillement du train Paris-Limoges qui a fait 7 morts, 32 blessés et plusieurs dizaines de personnes traumatisées, la plupart des victimes ont reçu une proposition d'indemnisation de la SNCF.

Selon la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (Fenvac) à laquelle a adhéré l'association des victimes de Brétigny, 145 des 177 personnes qui ont déposé un dossier d'indemnisation ont reçu une proposition de la compagnie ferroviaire. Ce bilan résulte de la réunion qui s'est tenue hier, à La Défense (Hauts-de-Seine), entre les différentes parties prenantes du dossier, dont Philippe Cebe, le coordonnateur national du dispositif d'aide aux victimes, des représentants de l'assureur Axa, du cabinet Diot (courtier en assurances), de la SNCF ou encore du ministère de la Justice et, bien sûr, de l'association des victimes.

« C'est la première fois dans une affaire d'accident de transport que je vois autant de dossiers d'indemnisation réglés en si peu de temps, constatait Stéphane Gicquel, le secrétaire général de la Fenvac. Le processus n'est pas parfait, mais il apporte plus de garanties aux victimes que si elles avaient été seules. »

Ces indemnisations ont été proposées dans le cadre d'une convention signée quelques semaines après le drame. Un texte relativement avantageux pour les victimes par rapport à ce qui se fait habituellement dans ce type d'affaire. Le texte reconnaît notamment le caractère exceptionnel de l'accident de Brétigny, qui permet aux victimes de pouvoir prétendre à des indemnisations supérieures à celles qui sont accordées traditionnellement. Surtout, elle garantit que, quelle que soit la décision d'accepter ou pas la transaction financière, les victimes pourront participer au procès pénal.

Le montant total des indemnisations n'a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le jeudi 10 juil 2014 à 21:47

    Il faut aussi leur promettre LA JUSTICE , car il y en a qui ont failli dirigeants comme intervenants sur la voie : des sanctions SVP !!!