Bretagne : les conserves Hénaff en orbite avec Thomas Pesquet !

le
0
Bretagne : les conserves Hénaff en orbite avec Thomas Pesquet !
Bretagne : les conserves Hénaff en orbite avec Thomas Pesquet !

Etonnant, mais vrai ! Ce jeudi, l'astronaute Thomas Pesquet décolle à bord du vaisseau Soyouz en direction de la Station spatiale internationale (ISS), avec une belle cargaison de conserves bretonnes. Epaule d'agneau confite à la sauge avec orge perlé et tomates confites, joue de boeuf à la bourguignonne, crème de citron...

 

Alors que 90 % du temps les astronautes mangent de la nourriture lyophilisée, depuis 2011 des plats « remonte-moral » sont pensés et concoctés par le chef étoilé Alain Ducasse et conditionnés selon des normes spatiales très strictes au sein des locaux de la société Hénaff, à l'origine de la célèbre petite boîte de pâté bleue.

 

L'entreprise, basée à Pouldreuzic (Finistère), qui emploie quelque 230 salariés, a été sélectionnée par le Centre national d'études spatiales (Cnes) et Alain Ducasse en raison de son expertise dans le conditionnement et l'excellente conservation de ses aliments, mais aussi parce qu'elle était alors la seule entreprise en France disposant de l'agrément USDA, qui permet de transporter des aliments à base de viande vers les Etats-Unis. « Ce n'est pas évident à décrocher », souligne la responsable marketing Silvia Rama. « Le fait est que la nourriture spécialement préparée dans nos laboratoires pour les séjours spatiaux peut être dirigée vers Houston avant de transiter ailleurs. »

 

Le goût est réduit en apesanteur

 

Toute l'année, les équipes de Hénaff sont amenées à travailler régulièrement avec celles de Ducasse. « Nous les aidons à la confection et à la stérilisation des recettes élaborées par les chefs », précise Carole Machut, directrice recherche et développement. « Notre mission est d'assainir le produit et de le rendre stable, puis de s'assurer de l'étanchéité et de la bonne fermeture de la boîte -- une conserve plus légère que d'ordinaire pour des raisons de transport. »

 

Autre mission : veiller à ce que la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant