Brest : des failles de sécurité sur la base des sous-marins nucléaires

le
0
Brest : des failles de sécurité sur la base des sous-marins nucléaires
Brest : des failles de sécurité sur la base des sous-marins nucléaires

Selon une enquête publiée mardi par le «Télégramme» de Brest (Finistère), la base des sous-marins nucléaires de l'Ile-Longue, en rade de Brest, compte de «nombreuses failles de sécurité». Des badgeuses à bout de souffle, des clôtures en mauvais état, des chicanes inexistantes, du personnel inexpérimenté... Le quotidien estime que la base devrait renforcer ses mesures de sécurité.

La base, c?ur de la dissuasion nucléaire française, abrite quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE). Ils sont entretenus, entre deux patrouilles, dans cette base où sont également assemblés les missiles intercontinentaux, pouvant emporter chacun six têtes nucléaires, qui arment ces sous-marins.

Et pourtant il n'y a «pas de système de contrôle biométrique, qui offre pourtant une incomparable garantie d'authentification grâce à la reconnaissance digitale et/ou de l'iris de l'?il», note le quotidien, ajoutant que, pour l'instant, l'identification des personnels autorisés à y pénétrer «s'effectue au moyen de badges nominatifs équipés d'une simple bande magnétique (très facilement copiable) et d'une photo». En outre, écrit le journaliste qui signe l'enquête, Hervé Chambonnière, «ces badges ne permettent pas de tracer leurs porteurs, et notamment de savoir s'ils ont bien quitté la base en fin de journée».

Impossible d'empêcher un camion-suicide de parvenir au site

Quant aux véhicules, le sésame consiste en «un vulgaire morceau de feuille de papier blanc, où figurent quelques informations basiques», selon le quotidien, qui se demande «(...) pourquoi les nombreux camions-bennes et toupies qui y pénètrent, et qui peuvent cacher de grandes quantités d'explosifs ou de nombreuses personnes, ne sont pas systématiquement inspectés, comme nous l'avons constaté à plusieurs reprises à l'entrée de la base ?» Et de noter que l'absence de chicane devant l'entrée de la base et dedans est un vrai ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant