Brésil-Vers une enquête sur des irrégularités dans la campagne électorale de Rousseff

le
1

BRASILIA, 7 octobre (Reuters) - Le tribunal électoral brésilien, le TSE, a estimé mardi qu'il y avait suffisamment de raisons pour enquêter sur les irrégularités qui auraient émaillé la campagne électorale de la présidente Dilma Rousseff l'an dernier. Les magistrats du TSE ont pris cette décision par cinq voix contre deux. Ce tribunal cherche à déterminer si la présidente et le vice-président Michel Temer ont abusé de leurs fonctions au profit de la campagne électorale, et si des fonds illicites ont servi à la financer. L'enquête du TSE pourrait éventuellement déboucher sur une invalidation de la courte victoire remportée par Dilma Rousseff dans les urnes voici un an, mais la procédure risque de durer des mois, voire des années, et la présidente a ensuite le recours de faire appel devant la Cour suprême. L'enquête du TSE a été réclamée par la principale formation de l'opposition, le PSDB (Parti de la social-démocratie brésilienne, opposition), dont le chef de file, Aecio Neves, a perdu de peu face à Dilma Rousseff en octobre 2014. La décision du TSE va encourager ceux qui, au sein de l'opposition, cherchent à ce que le Congrès entreprenne de destituer la présidente. La popularité de Dilma Rousseff s'est effondrée en raison du scandale de corruption Petrobras et de la grave récession économique en cours, et certains de ses anciens alliés s'associent aux efforts de l'opposition pour obtenir sa destitution. (Anthony Boadle; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le mercredi 7 oct 2015 à 05:41

    Son arrivée au pouvoir était triomphale avec un Brésil dominateur en pleine euphorie économique. Quelques années plus tard.... Il n'y a plus que les affaires qui sont dominatrices....