Brésil-Uruguay (2-2) : Cavani marque, dure soirée pour David Luiz

le
0

C'était l'un des chocs de la nuit dans lequel ont joué deux Parisiens. Le Brésil a dû se contenter d'un point après avoir pourtant mené 2 à 0 face à l'Uruguay qui a arraché le nul (2-2), à Recife vendredi lors de la dernière rencontre de la 5e journée des qualifications sud-américaines pour le Mondial 2018.

Une rencontre où deux Parisiens se sont distingués, Cavani en marquant et David Luiz en passant à côté de son match. De quoi exporter un débat qui a déjà animé le PSG en février, à savoir le choix entre David Luiz et Marquinhos, resté sur le banc vendredi, pour jouer en défense centrale. 

Cavani buteur

La «Seleção» avait idéalement débuté la rencontre en ouvrant la marque sur sa première action, conclue par Douglas Costa après seulement 42 secondes de jeu, et en doublant la mise par Renato Augusto après 25 minutes de jeu. Mais l'Uruguay, dominé outrageusement jusque-là, s'est réveillé : à la 31e minute, Edinson Cavani était à la conclusion d'un superbe mouvement lancé par Luis Suarez. Un vrai geste de buteur de la part d'El Matador, qui relance son équipe sur cette volée du gauche dans la surface.

David Luiz à la rue

L'attaquant du FC Barcelone, de retour en sélection pour la première fois depuis la Coupe du monde 2014 durant laquelle il avait écopé d'une longue suspension pour avoir mordu un adversaire, ramenait son équipe à la hauteur du Brésil dès le début de la seconde période. Démarqué par Alvaro Pereira, Suarez fusillait le gardien brésilien Alisson (47e) alors que David Luiz se montrait passif face à El Pistolero.

Le défenseur du PSG a été en difficulté pendant toute la rencontre, en témoigne son marquage plus que léger sur les deux buts uruguayens. Le journal brésilien O'Globo note les «défaillances individuelles de David Luiz» qui aurait pu coûter cher à la Seleção. Le Parisien a même été sifflé par une partie du public qui chambrait sa propre équipe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant