Brésil : un moustique mutant pour éradiquer la dengue avant le Mondial de foot

le
0
Brésil : un moustique mutant pour éradiquer la dengue avant le Mondial de foot
Brésil : un moustique mutant pour éradiquer la dengue avant le Mondial de foot

Dans un peu plus d'un mois, des centaines de milliers de personnes afflueront au Brésil pour assister à la Coupe du Monde de football (12 juin-13 juillet). Or le pays fait actuellement face à une épidémie de dengue qu'aucun vaccin ne peut contrer. Les autorités s'attendent même à un pic au début de l'été, en pleine compétition sportive.

Pour tenter de limiter le risque de contamination, la Commission brésilienne en charge des OGM a autorisé, début avril, la dissémination dans l'environnement d'un moustique transgénique qui devrait altérer la capacité de reproduction des Aedes aegypti, à l'origine de la transmission de la dengue. Une introduction qui pose de nombreuses questions éthiques et sanitaires.

Si l'Agence nationale de surveillance sanitaire donne son feu vert définitif dans les jours à venir, un lâcher de moustiques mutants va donc être opéré au Brésil d'ici juin. Ces mâles Aedes aegypti modifiés (OX513A) ont été rendus stériles par l'entreprise britannique Oxitec. Ce qui ne les empêchera pas de s'accoupler avec des femelles sauvages qui seront parfois même fécondées mais dont les larves ne survivront pas. De quoi fausser considérablement la démographie du moustique et donc sa capacité à transmettre la maladie virale.

Inquiétudes des ONG

En 2010, des essais ont déjà eu lieu en Malaisie et aux îles Caïmans. Le OX513A devrait être le premier animal génétiquement modifié lâché dans la nature à grande échelle. De quoi inquiéter plusieurs associations écologistes qui craignent des conséquences sur l'environnement et sur la santé. Selon différentes ONG, aucun plan de suivi post-commercial n'est fourni par l'entreprise Oxitec, rapporte notamment le site Actualité News Environnement. Le risque dit d'«effet rebond» n'est par ailleurs pas à exclure: si le lâcher de moustiques est temporairement efficace et que les humains s'habituent à ne plus être confrontés au virus, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant