Brésil : Schroders très pessimiste pour l'année prochaine

le
0

(AOF) - Le Brésil va-t-il réussir à sortir de la spirale faite de détérioration économique et de blocage politique dans lequel le pays est pris depuis de nombreux mois ? En tout cas, Craig Botham, Économiste Marchés Émergents chez Schroders, n'y croit pas et annonce déjà une année 2016 "encore décevante et négative". Pour le gérant, le gouvernement et les parlementaires cherchent surtout à limiter les dégats du scandale de corruption Petrobras, du nom de l'opérateur pétrolier national, qui a déjà conduit à des arrestations de nombreux hommes politiques et qui menace la présidente Dilma Rousseff.

"Les récentes arrestations ont fait progresser la perspective d'une destitution du gouvernement et, même si l'on pourrait sembler cynique en remarquant que cela pourrait empêcher une nouvelle détérioration du déficit fiscal, ces événements n'inspirent pas confiance", déplore Craig Botham chez Schroders.

Et l'inquiétude est d'autant plus grande que, pendant que les politiques se déchirent et que l'opposition pousse à la démission de Rousseff, l'économie brésilienne continue à plonger. Au troisième trimestre, le PIB a chuté de 4,5% et les organismes officiels ont revu les chiffres du premier semestre : la contraction a été encore plus prononcée que prévu initialement.

"Sans des efforts de réformes ou quelque chose qui ressemble à une politique cohérente, nous sommes obligés de dégrader" notre vision du pays, assène l'Économiste Marchés Émergents de Schroders.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant