Brésil-Rousseff se rend sur le site de la catastrophe de Mariana

le
0

MARIANA, Brésil, 12 novembre (Reuters) - La présidente brésilienne, Dilma Rousseff, s'est rendue jeudi dans l'Etat du Minas Gérais où la rupture la semaine dernière de deux barrages retenant les eaux usées d'une mine de fer a tué au moins sept personnes et enseveli une vaste zone sous la boue et les déchets miniers. Cette visite survient au lendemain des annonces du parquet qui ont prévenu qu'une enquête serait menée de concert avec le ministère public fédéral afin d'établir les causes du désastre. Le ministre des mines, Eduardo Braga, a déclaré que le gouvernement réaliserait un audit des autres barrages érigés dans le secteur. Mercredi, Dilma Rousseff, née dans l'Etat du Minas Gérais, s'est entretenue avec les directeurs généraux de BHP Billiton BLT.L et Vale VALE5.SA , propriétaires de la mine. Elle les a informés que Brasilia attendait d'eux qu'ils règlent la facture des secours et de la remise en état du site et qu'ils versent des indemnités aux plus de 500 personnes qui ont été déplacées après la destruction de leur logement. Sa ministre de l'Environnement, Izabella Teixeira, a de son côté annoncé que le gouvernement envisageait de demander aux deux groupes de payer des amendes. Selon les autorités, 19 personnes sont encore portées disparues, probablement ensevelies sous l'épaisse couche de sédiments qui s'est répandue après la rupture des barrages. Deux corps attendent d'être identifiés, ce qui devrait porter le bilan provisoire à au moins neuf décès. (Stephen Eisenhammer et Marta Nogueira,; Nicolas Delame pour le service français, édité par Tangi Salaün)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant