Brésil-Rousseff dit qu'il n'y a aucun motif légal à sa démission

le
0
 (actualisé avec déclaration de Rousseff) 
    BRASILIA, 11 mars (Reuters) - La présidente brésilienne 
Dilma Rousseff a indiqué vendredi qu'il n'existait aucun 
fondement légal pour justifier sa démission alors que la justice 
enquête sur son prédécesseur Luiz Inacio Lula da Silva, accusé 
dans une affaire de blanchiment d'argent. 
    La dirigeante brésilienne, menacée par une procédure de 
destitution, a estimé que les appels à son départ du pouvoir 
avaient provoqué une crise politique dont les répercussions ont 
été négatives pour l'économie. 
    "Personne n'a le droit de demander la démission d'un 
président légitimement élu", a déclaré la présidente. 
    Dilma Rousseff a déclaré qu'elle serait fière d'avoir comme 
ministre dans son gouverneemnt l'ancien président Lula qui est 
visé dans le cadre d'une enquête menée par le procureur de Sao 
Paulo pour blanchiment d'argent et falsification d'identité. 
    L'ex-président, qui tente d'échapper à la prison, pourrait 
trouver son salut dans une nomination au poste de ministre, ce 
qui compliquerait les poursuites judiciaires. Lula ne pourrait 
être jugé que par la Cour suprême brésilienne. 
    Dilma Rousseff a estimé qu'il n'y avait aucune justification 
légale à délivrer un mandat d'arrêt contre son prédécesseur 
comme l'a souhaité le parquet de Sao Paulo. 
         
 
 (Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux