Brésil-Rousseff devance de peu Neves avant le second tour-sondage

le
1

RIO DE JANEIRO, 20 octobre (Reuters) - La cote de Dilma Rousseff a progressé mais la présidente sortante brésilienne reste au coude-à-coude avec le candidat d'opposition Aecio Neves à six jours du second tour de l'élection présidentielle, selon un sondage MDA paru lundi. L'actuelle chef de l'Etat est créditée de 45,5% des intentions de vote tandis que son adversaire centriste récolterait 44,5% des voix, estime l'institut MDA dans son premier sondage publié depuis le premier tour de l'élection présidentielle qui s'est déroulé le 5 octobre. La différence entre les deux candidats est statistiquement insignifiante puisqu'elle se située dans la marge d'erreur. D'autres instituts de sondage donnent Aecio Neves vainqueur mais une fois encore d'un score situé dans la marge d'erreur. Jeudi, l'institut Datafolha créditait le candidat d'opposition de 45% des intentions de vote contre 43% pour la présidente sortante, de même que l'institut Ibope, qui affichait des résultats rigoureusement identiques. ID:nL6N0SA5ZX Le sondage MDA publié lundi fait écho aux indications données par le dernier sondage Datafolha, selon lesquelles Dilma Rousseff, présidente du Parti des travailleurs (PT, gauche), pourrait passer en tête en raison du taux accru de rejet de son concurrent. La course à la présidentielle a tendance à tourner à l'aigre alors que les deux candidats doivent absolument convaincre les électeurs indécis. Les deux adversaires se sont mutuellement accusés de corruption et de mauvaise gestion économique lors de houleux débats télévisés ces derniers jours. Le sondage MDA montre que les deux candidats ont pratiquement le même taux de rejet : 40,7% des électeurs interrogés assurent qu'ils ne voteront jamais pour la présidente sortante, tandis que 41,0% disent qu'ils ne voteront jamais Neves. (Walter Brandimarte; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le lundi 20 oct 2014 à 18:20

    Les ricains vont faire tomber son avion, comme celui de l 'ex president polonais, celui qui voulait resserer les liens avec la russie, car ce sont les ricains qui ont fait le coup, mais chuutt, fo pas le dire.