Brésil : onze morts sur les chantiers des Jeux olympiques de Rio depuis 2013

le
0
Un ouvrier se tient à l'intérieur de l'Olympic Aquatics Stadium qui accueillera les Jeux olympique de Rio de Janeiro en août 2016.
Un ouvrier se tient à l'intérieur de l'Olympic Aquatics Stadium qui accueillera les Jeux olympique de Rio de Janeiro en août 2016.

Les chantiers des JO 2016 ayant pris du retard, l’inspection du travail brésilienne a exprimé ses inquiétudes sur le fait qu’une accélération du rythme des travaux provoque de nouvelles victimes.

« Une équipe de football en morts » : l’inspection du travail de l’Etat régional de Rio a lancé lundi 25 avril un cri d’alarme en annonçant que onze ouvriers étaient décédés dans les travaux autour des Jeux olympiques (JO) de Rio.

Cette macabre comptabilité est consignée dans un rapport diffusé ce lundi par l’inspection du travail, qui espère « attirer l’attention pour sensibiliser les autorités sur la sécurité au travail et éviter de nouveaux accidents ». « Tout vient du manque de planification, sans doute. Et de la course contre la montre au moment de finir », a assuré Elaine Castilho, responsable de l’audit sur les travaux olympiques.

Accélération du rythme des travaux Certains chantiers des JO 2016 – qui auront lieu du 5 au 21 août – ont pris du retard, comme le vélodrome, et l’inspection du travail exprime ses inquiétudes sur le fait qu’une accélération du rythme des travaux provoque de nouvelles victimes.

La nouvelle ligne du métro, qui doit relier le quartier touristique d’Ipanema (zone sud) à celui de Barra da Tijuca (zone ouest), qui sera le centre névralgique des Jeux, doit être inaugurée en juillet, à un mois de la cérémonie d’ouverture, selon les autorités, soulevant le scepticisme général. Sur ce seul chantier, trois ouvriers ont perdu la vie : l’un a eu le crâne écrasé par un camion, un autre a chuté d’un escalier et un troisième a été fouetté par un tuyau contenant de l’air comprimé.

Robson Leite, responsable de l’inspection du travail locale, a précisé...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant