Brésil : Marina Silva repart au combat

le
0
L'ex ministre de l'Environnement de Lula avait rassemblé 20 % des suffrages à la présidentielle de 2010. Forte de cette performance, elle vient de créer un parti et se prépare pour la bataille de 2014.

Rio de Janeiro

Ni allié du gouvernement de la présidente Dilma Rousseff, ni dans l'opposition. Ni de gauche, ni de droite, mais «devant»: la volonté de recueillir le vote protestataire est au c½ur de la stratégie de l'ex-ministre de l'Environnement Marina Silva, qui vient de lancer son nouveau parti, le «Réseau durable» dans la perspective de l'élection présidentielle de 2014. Elle espère ainsi rééditer sa performance de 2010, quand elle s'était imposée comme une troisième voie en attirant 20 millions de voix.

Comme à l'époque, Marina Silva met en avant sa biographie, impeccable dans un système politique marqué par la compromission. Née dans une petite communauté de récolteurs de caoutchouc dans l'État amazonien de l'Acre, analphabète j...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant