Brésil-Lula voit dans inculpation un mobile politique

le
0
    SAO PAULO, 16 septembre (Reuters) - L'ancien président 
brésilien Luiz Inacio "Lula" da Silva a qualifié jeudi son 
inculpation pour corruption de pure fabrication destinée à 
détruire sa carrière politique. 
    "Prouvez que je me suis rendu coupable du moindre fait de 
corruption et j'irai dans un commissariat de police pour me 
rendre", a dit Lula lors de sa première apparition publique 
depuis son inculpation la veille. 
    L'ancien président, qui reste la personnalité politique la 
plus populaire au Brésil malgré l'implication de son Parti des 
travailleurs dans la vaste affaire Petrobras, a été inculpé 
mercredi pour corruption et blanchiment dans le cadre de 
l'enquête sur le scandale des rétrocommissions au sein de la 
compagnie pétrolière publique, via un groupe de BTP qui lui 
aurait notamment acheté et rénové un appartement dans une 
station balnéaire. 
    Lula a eu les larmes aux yeux jeudi en rappelant sa jeunesse 
marquée par la faim, avant sa carrière de dirigeant syndical, la 
fondation du plus grand parti de gauche d'Amérique latine puis 
son élection à la présidence du Brésil en 2002. 
    Il a promis de collaborer avec les enquêteurs en assurant 
n'avoir commis aucun délit. Il a aussi réclamé le respect pour 
sa femme, également inculpée. 
    Lula n'a pas exclu de se présenter à la prochaine élection 
présidentielle en 2018 mais une condamnation pourrait le rendre 
inéligible pour huit ans. 
 
 (Natalia Scalzaretto; Bertrand Boucey pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant