Brésil : Lula en garde à vue pour le scandale Petrobras

le
0
L'ex-président Luiz Inácio Lula da Silva est soupçonné d'avoir perçu des avantages de la part d'entreprises pour plusieurs de ses propriétés.
L'ex-président Luiz Inácio Lula da Silva est soupçonné d'avoir perçu des avantages de la part d'entreprises pour plusieurs de ses propriétés.

Nouveau rebondissement dans le scandale Petrobras qui éclabousse toute la classe politique et fragilise même l'économie brésilienne. Pour l'étape numéro 24 de l'opération « Lava Jato » (Nettoyage au Karcher), la police fédérale brésilienne a perquisitionné le domicile de l'ex-président Luiz Inácio Lula da Silva dans le cadre de l'enquête sur l'affaire de corruption. Lula a été arrêté et placé en garde à vue. L'ancien président est prié de fournir des informations aux enquêteurs sur plusieurs points.

Lire notre article « Petrobras : les loups de Rio »

Les enquêteurs ont en effet des preuves que Lula a perçu en 2014  au moins 1 million de reals (soit 240 000 euros) sans justification légale de la part de l'entreprise OAS pour des travaux et l'aménagement de son triplex à Guarujá, près de la ville de Santos, et à Atibaia, dans la région de São Paulo. En outre, un entrepreneur aurait payé le déménagement de meubles et de marchandises de l'ancien président lors de son départ en 2010 du Planalto, le palais présidentiel.

« Près de 200 policiers exécutent 44 mandats judiciaires, dont 33 mandats de fouilles et perquisitions et 11 mandats d'amener dans les États de Rio de Janeiro, São Paulo et Bahia », indique la police fédérale (PF) dans un communiqué. Des images de la TV Globo montrent des effectifs policiers devant des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant