Brésil: Lula a accepté d'entrer au gouvernement - presse

le
0
    SAO PAULO, 15 mars (Reuters) - L'ancien président brésilien 
Luiz Inacio Lula da Silva a accepté de devenir ministre au sein 
du gouvernement de la présidente Dilma Rousseff, rapporte mardi 
le quotidien O Globo. 
    Un poste ministériel offrirait une forme d'immunité à 
l'ex-chef d'Etat, impliqué dans un scandale de corruption et de 
blanchiment d'argent. Il ne serait toutefois pas à l'abri d'une 
éventuelle procédure de la Cour suprême du pays. 
    Le journal, qui ne cite pas ses sources, précise que Lula a 
informé plusieurs de ses conseillers de sa décision. Il doit 
rencontrer Rousseff dans la journée à Brasilia. 
    L'ancien président, accusé de blanchiment d'argent et 
d'usurpation d'identité visant à dissimuler la possession d'un 
appartement en front de mer, fait l'objet d'une procédure lancée 
par des procureurs en vue de son arrestation.  ID:nL5N16I6RT  
    Dilma Rousseff et Lula, qui fut son mentor, sont éclaboussés 
par le scandale Petrobras  PETR4.SA , qui porte sur un système 
complexe de surfacturations et de dessous-de-table au sein de la 
compagnie nationale des pétrolière.  ID:nL5N16G52P  
    Des centaines de milliers de personnes ont défilé dimanche 
dans les grandes villes du Brésil pour exiger le départ de la 
Rousseff, menacée parallèlement par une procédure de 
destitution. 
    L'enquête, en cours depuis près de deux ans, a déjà conduit 
à l'inculpation de plusieurs dizaines de cadres d'entreprises. 
Des alliés politiques et d'anciens collaborateurs de la 
présidente Dilma Rousseff ont été arrêtés. 
 
 (Daniel Flynn; Benoît Van Overstraeten et Henri-Pierre André 
pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux