Brésil : les véhicules d'une délégation de la FIFA ont brûlé

le
0
Les manifestations historiques qui ont rassemblé plus d'un million de personnes au Brésil ont dégénéré dans de nombreuses villes, faisant un mort accidentel et des dizaines de blessés.

L'atmosphère était bon enfant à Rio jeudi soir. Les musiciens étaient présents en différents points de la manifestation: tambours et trompettes rythmaient les chants. À chaque fois que l'hélicoptère de la police les survolait, les manifestants hurlaient leur joie d'être si nombreux.

De nombreux slogans affirmaient préféraient «la santé et l'éducation plutôt que le talent de Neymar», le jeune attaquant de l'équipe nationale. D'autres disaient «ou vous arrêtez les vols et la corruption, ou on arrêtera le pays».

La plupart des manifestants avaient fabriqué leurs pancartes sur un bout de trottoir: les services publics étaient les plus demandés, et le roi Pelé, qui a dénigré le mouvement...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant