Brésil: les premières élections smartphone

le
0
Brésil: les premières élections smartphone
Brésil: les premières élections smartphone

Lancer une tomate virtuelle au visage d'un candidat, "liker" ses propositions, vérifier son patrimoine, son casier judiciaire: la campagne électorale pour les élections d'octobre au Brésil se dispute aussi sur les smartphones et leurs applications.La moitié des 202 millions de Brésiliens ont accès à internet, trois sur dix à travers un smartphone, un marché en pleine explosion avec des ventes en progression de 47% au premier semestre, selon une récente étude statistique Nielsen-Ibope. Équipes de campagne, organismes officiels, médias et jeunes internautes créatifs du géant émergent d'Amérique latine envahissent le web via les réseaux sociaux et applications mobiles pour communiquer, interagir, ou aider l'électeur à forger son propre avis. En marge des colonnes d'opinion des grands médias d'information traditionnels."Les applications politiques pour smartphone sont encore balbutiantes mais progressent" au Brésil, relève Walter Nogueira Junior. Cet étudiant en dernière année d'informatique a créé sa propre "appli", baptisée "Vote ou véto", déjà téléchargée par 100.000 utilisateurs.- L'appli candidat propre -Inspiré de l'application de rencontres amoureuses Tinder, très populaire au Brésil, son programme propose à l'internaute une sorte de rendez-vous à l'aveugle avec les 11 candidats à la présidentielle du 5 octobre dont il a référencé l'intégralité des engagements de campagne. Une promesse électorale apparaît sur l'écran. L'utilisateur est invité à cliquer "vote", ou "véto". A ce moment seulement apparaît le nom du candidat qui a formulé la proposition. Et plus si affinités... Une autre application, "Candidat propre", permet de vérifier les éventuels antécédents judiciaires pour corruption des candidats. Pas superflu dans ce pays miné par la corruption. Car les Brésiliens sont appelés aux urnes pour élire leur futur président, mais ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant