Brésil-Le procureur général hostile à la destitution de Rousseff

le
0
    SAO PAULO, 4 avril (Reuters) - Le procureur général du 
Brésil va demander lundi à la commission parlementaire mise sur 
pied pour étudier l'opportunité de lancer une procédure de 
destitution à l'encontre de la présidente Dilma Rousseff, 
d'abandonner le projet, qui n'a pas de fondement légal selon 
lui, annonce le parquet dans un communiqué. 
    José Eduardo Cardozo fera valoir que la décision du 
président de la chambre basse du Congrès, Eduardo Cunha, de 
lancer cette procédure n'est motivée que par son désir de 
vengeance politique contre Dilma Rousseff, son ennemie jurée. 
    La requête en destitution déposée par l'opposition accuse la 
présidente d'avoir délibérément manipulé les comptes publics 
pour renforcer ses chances de réélection en 2014 mais le 
procureur général dément fermement que des banques publiques 
aient prêté de l'argent au gouvernement fédéral pour financer 
des programmes sociaux, ajoute le communiqué.  
 
 (Maria Carolina Marcello; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant