Brésil : le plus grand pays catholique perd des fidèles

le
0
Il y a trente ans, 89 % des Brésiliens se déclaraient catholiques, une proportion tombée à 65 % en 2010.

Sur la plage de Copacabana, Rogerio, sculpteur de sable respire: il vient de mettre la dernière main à sa statue d'un pape François souriant, installé dans un fauteuil, la main en l'air, comme pour saluer le million et demi de pèlerins attendus pour ces Journées mondiales de la jeunesse. Succès garanti auprès des touristes venus du monde entier. Les 27 °C affichés au thermomètre feraient presque oublier le climat d'attente et de tension lié au premier grand déplacement international du Pape, qui l'amène sur son propre continent, dans un Brésil en pleine ébullition politique et sociale, et de moins en moins catholique.

Avec 123 millions de fidèles, le Brésil reste la première nation catholique du monde, «mais c'est aussi le seul grand pays à connaître un bouleversement si accéléré de son paysage religieux», souligne José Eustaquio Alves, démographe à ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant