Brésil-La Cour suprême suspend la procédure contre Rousseff

le
0
    BRASILIA, 9 décembre (Reuters) - La Cour suprême brésilienne 
a suspendu la procédure de destitution de Dilma Rousseff jusqu'à 
ce qu'elle se prononce sur la validité constitutionnelle de la 
tentative de l'opposition de renverser la présidente, a-t-on 
appris mercredi de source judiciaire. 
    Luiz Edson Fachin, juge à la Cour suprême, a décidé mardi 
soir de bloquer la nomination d'une commission parlementaire 
chargée de rédiger un rapport sur cette éventuelle procédure de 
destitution. 
    La Cour suprême se réunira le 16 décembre pour juger si 
l'offensive menée au Parlement pour destituer Dilma Rousseff est 
conforme à la Constitution. 
    Mardi, la chambre basse du Congrès brésilien avait voté à 
bulletins secrets, par 272 voix contre 199, la nomination d'une 
commission composée de nombreux opposants à Rousseff et chargée 
de rédiger un rapport sur sa destitution. 
    Ce vote a constitué un sérieux revers pour la présidente 
mais celle-ci a pu compter sur le soutien de suffisamment d'élus 
pour bloquer à terme un vote sur son "impeachment". 
    Les débats ont été particulièrement houleux lors de la 
séance, des députés cassant de rage une urne de vote 
électronique et débranchant plusieurs autres après le scrutin. 
    La procédure de destitution a été lancée officiellement la 
semaine dernière par le président de la chambre basse du 
Congrès, Eduardo Cunha. 
    L'opposition reproche à Dilma Rousseff d'avoir fraudé le 
fisc et d'avoir manipulé les comptes publics pour assurer sa 
réélection en octobre 2014. 
    En cas de procès, la présidente sera suspendue de ses 
fonctions et remplacée par son vice-président Michel Temer. 
 
 (Anthony Boadle, Silvio Cascione et Reese Ewing, Pierre 
Sérisier et Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant