Brésil-L'instigateur du scandale Petrobras met en cause Temer-presse

le
0
    BRASILIA, 7 août (Reuters) - L'homme d'affaires brésilien 
Marcelo Odebrecht, qui purge une peine de 19 ans de prison pour 
son rôle dans le scandale de corruption Petrobras, a dit à la 
justice avoir versé des fonds illégaux à la campagne du 
président intérimaire Michel Temer en 2014, rapporte samedi 
l'hebdomadaire Veja. 
    Dans un témoignage à la justice que le magazine a pu 
consulter, Marcelo Odebrecht déclare que Michel Temer lui a 
demandé de financer la campagne pour sa réélection en tant 
vice-président de Dilma Rousseff. 
    Le centriste Michel Temer est président par intérim du 
Brésil depuis la suspension en mai de Dilma Rousseff en vue de 
son procès en destitution au Sénat pour manipulation des comptes 
publics.  
    Marcelo Odebrecht dit avoir concédé 6 millions de réals (1,7 
million d'euros) par le biais d'un bureau chargé des paiements 
secrets au sein de son conglomérat du BTP Odebrecht SA, poursuit 
le magazine. 
    Un porte-parole de Michel Temer a confirmé qu'un entretien 
avait eu lieu en 2014, au cours duquel Temer et son 
collaborateur Eliseu Padilha ont demandé à Odebrecht une 
contribution à la campagne du Parti du mouvement démocratique 
brésilien (PMDB). 
     "Mais c'était complètement légal", a dit à Reuters le 
porte-parole Marcio de Freitas. La somme a été dûment 
enregistrée auprès des autorités électorales, a-t-il ajouté sans 
donner davantage de détails. 
    Si elle est acceptée comme un témoignage valide par les 
tribunaux, l'accusation de Marcelo Odebrecht pourrait compliquer 
le mandat de Temer et faire hésiter les sénateurs indécis à 
destituer Dilma Rousseff.  
    Le verdict de la chambre haute est attendu à la fin du mois. 
    L'ancien chef de la branche transports de Petrobras, Sergio 
Machado, avait déjà mis en cause le président intérimaire, 
rapportant qu'une contribution à sa campagne, sollicitée par 
Temer, avait résulté de dessous-de-table sur des contrats avec 
Petrobras.   
 
 (Anthony Boadle; Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux