Brésil-Dilma Rousseff de plus en plus impopulaire

le
0

BRASILIA, 6 août (Reuters) - La cote de popularité de la présidente brésilienne, Dilma Rousseff, reste au plus bas et un nombre croissant de ses concitoyens souhaitent qu'elle ne termine pas son mandat, montre un sondage publié jeudi par l'institut Datafolha. Eclaboussée par un vaste scandale de corruption et affaiblie par la pire crise économique qu'ait connue le Brésil en un quart de siècle, Dilma Rousseff ne bénéficie plus que du soutien de 8% des personnes interrogées, un score pratiquement inchangé par rapport à celui que lui donnait un autre sondage récent (7,7%). La proportion des Brésiliens jugeant "mauvaise" ou "très mauvaise" l'action de son gouvernement a atteint 71%, soit six points de plus que dans l'enquête Datafolha de juin. En outre, 66% des personnes interrogées estiment qu'une procédure de destitution devrait être engagée à l'encontre de la présidente, contre 63% en avril, selon ce sondage réalisé mardi et mercredi auprès de 3.358 personnes. L'impopularité de Dilma Rousseff atteint ainsi un niveau sans précédent depuis le début des études d'opinion de Datafolha, dépassant même celle de son prédécesseur Fernando Collor de Mello en 1992, alors qu'il était lui-même visé à l'époque par une procédure de destitution liée à des faits de corruption. L'opposition appelle à des manifestations dans tout le pays le 16 août. (Silvio Cascione et Anthony Boadle, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant