Brésil : crise politique et euphorie boursière

le
0
La Bourse de Sao Paulo. (© R. Matsunaga)
La Bourse de Sao Paulo. (© R. Matsunaga)

Les investisseurs ont décidé de prendre un véritable pari sur le Brésil : celui d’une chute de la présidente Dilma Rousseff entraînant une alternance politique qui ouvrirait la voie à des réformes économiques. C’est cet espoir, avec au second plan le récent regain des cours des matières premiè­res, qui porte la Bourse de Sao Paulo. Le rebond de son principal indice, le Bovespa, est spectaculaire : + 25% en un mois ! 

Un feuilleton très suivi

Les marchés sont ainsi suspendus au feuilleton politico-judiciaire lié au scandale Petrobras, qui a vu ces derniers jours la mi­se en examen de l’ex-chef d’État Lula, puis l’annonce de son retour au gouvernement en tant que numéro deux, et la suspension de cette nomination par un juge fédéral… Des rebondissements qui alimentent une con­testation qui a fait défiler 3 millions de manifestants. 

L’issue de cette crise politique est très incertaine. En particulier, les obstacles à une destitution de Dilma Rousseff restent nombreux. Il n’empêche que les investisseurs jouent un dénouement favorable. Mais qu’attendent-ils d’une alternance ? Avant tout, la mise en place d’un agen­da budgétaire pour rétablir les finances publiques.

Une dette dégradée en catégorie spéculative

La situation est critique. Depuis septembre, la dette du Brésil a été dégradée en catégorie spéculative par S&P et Fitch. Le déficit public a atteint

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant