Brésil-Battisti relâché après appel de l'ordre d'expulsion

le
0

(Actualisé avec sa libération) BRASILIA, 12 mars (Reuters) - L'ancien militant d'extrême gauche italien Cesare Battisti, condamné par contumace dans son pays pour quatre assassinats durant les "années de plomb", a été arrêté jeudi par la police fédérale brésilienne en vue de sa probable expulsion vers la France. Il a été relâché sept heures plus tard après le dépôt par son avocat d'un recours suspensif contre l'ordre d'expulsion émis à son encontre. Cesare Battisti, âgé de 60 ans, a auparavant été arrêté jeudi après-midi à son domicile d'Embu das Artes, un faubourg de Sao Paulo, par les policiers fédéraux agissant en vertu de cet ordre d'expulsion. "Il va être probablement expulsé vers la France, où il vivait avant de venir au Brésil", a dit le porte-parole de la police, Leonardo Cavalcanti. Après avoir fui la France où il s'était réfugié, Cesare Battisti avait obtenu l'asile au Brésil, le président de l'époque, Luiz Inacio Lula da Silva, ayant rejeté en 2010 une demande d'extradition déposée par l'Italie, ce qui avait entraîné une crise diplomatique entre Rome et Brasilia. La semaine dernière, un juge de Brasilia a annulé le visa de l'ancien militant et a ordonné qu'il quitte le pays. On ignore si cette expulsion est imminente, le système judiciaire brésilien permettant plusieurs procédures d'appel. L'ancien militant des Prolétaires armés pour le communisme (PAC), arrêté en 1979, s'était évadé de sa prison italienne en octobre 1981. Il a été condamné par contumace à la prison à vie par la justice italienne mais clame son innocence. (Anthony Boadle, Guy Kerivel et Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant