Brésil-Allemagne : avis de tempête outre-Rhin...

le
1
Toute l'Allemagne attend avec impatience la demi-finale contre le Brésil.
Toute l'Allemagne attend avec impatience la demi-finale contre le Brésil.

Un vent mauvais souffle au-dessus de la République fédérale. Bourrasques violentes, pluies abondantes, risque de grêle... En deux jours à peine, la météo est passée d'un extrême à l'autre. Les écrans géants installés aux quatre coins du pays et les énormes biergarten bavarois ne devraient pas attirer les foules ce mardi soir pour assister à la demi-finale de la Coupe du monde contre le Brésil. Si on dit que les mariages pluvieux sont les plus heureux, cette devise s'applique-t-elle aussi au football ? Rien n'est mois sûr...Même s'ils refusaient de vendre le plumage du coq avant de l'avoir terrassé, nos voisins affichaient un certain calme à la veille de leur précédente rencontre contre la France, qui s'est déroulée durant une chaude et sèche soirée d'été. Le Brésil, lui, fait plus peur. Les statistiques ne sont, il est vrai, pas très rassurantes pour les supporteurs de la Mannschaft. Les Sud-Américains ont gagné 12 des 21 rencontres qu'ils ont disputées contre l'Allemagne depuis 1963 et ils n'ont jamais connu le goût amer de la défaite sur leur sol. Le seul duel en Coupe du monde qui a opposé les deux équipes est encore dans toutes les mémoires. Les deux buts de Ronaldo en seconde mi-temps avaient en effet permis aux Jaunes et verts de remporter leur cinquième étoile lors de la finale de 2002 à Yokohama, au Japon. Le dernier match entre ces deux nations phares du football remonte à 2011. Dans le stade de Stuttgart, les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 8 juil 2014 à 18:09

    Merci à l'Allemagne d'avoir viré l'Algérie, Merci à l'Allemagne d'avoir viré la France, des millions d'euros d'économisés pour les assurances et les contribuables.