Brentford-Midtjylland, petits paris entre amis

le
0
Brentford-Midtjylland, petits paris entre amis
Brentford-Midtjylland, petits paris entre amis

La reprise de la saison est imminente un peu partout en Europe. L'heure pour chacun de lancer ses paris. Dans la banlieue de Londres et au cœur du Danemark, certains professionnels ont misé gros, engagés dans une aventure grandeur nature.

La saison a repris outre-Manche, à l'occasion d'abord du Community Shield entre Manchester United et Leicester, puis de la première journée de Premier League disputée ce week-end. Alors qu'une longue et indécise saison s'annonce, les bookmakers s'en donnent à cœur joie. Après la folle épopée des Foxes l'an passé, tous espèrent miser sur les bons chevaux. Les avis des consultants britanniques vont bon train, et ce également sur la saison de Championship, qui a débuté le 5 août.


A ce petit jeu-là, Ian Holloway n'est pas le dernier. Auteur d'une carrière de milieu honnête à Bristol dans les années 80/90, il connaît bien l'antichambre du football anglais. Une fois la page tournée avec son club de cœur, il y conduit notamment les Queens Park Rangers en 2004. Avant d'y échouer quatre ans plus tard avec les Foxes, pour une relégation en D3 inédite dans l'histoire du club des Midlands. En 2010, il parvient à rebondir sur le banc de Blackpool, qu'il mène jusqu'à la Premier League. Un parcours long et chaotique qui lui permet aujourd'hui d'officier en tant que consultant sur Sky Sports. Avant cette nouvelle saison, son diagnostic est sans équivoque. " Brentford régresse. Mark Warburton a eu des résultats inespérés. Ils n'ont toujours pas remplacé Andre Gray et Alan Judge va manquer le début de saison. Ils pourraient être en difficulté ", a expliqué l'ancien joueur des Bees, à qui il promet la relégation à l'issue de la saison.

Matthew Benham, homme à succès


Pas sûr que l'on pense pareil du côté de Smartodds, une entreprise de données statistiques qui fait référence dans l'univers des paris. Fort de son succès, son créateur, Matthew Benham, a réalisé un rêve d'enfance en rachetant Brentford il y a quatre ans. La success story de cet ancien étudiant en physique puis employé d'un fond de pension de la City ne doit pas beaucoup au hasard et beaucoup aux chiffres. " Matthew Benham est la preuve vivante que les datas, bien utilisées dans un certain environnement, sont efficaces ", martèle le français Nicolas Jover, l'un des nouveaux analystes…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant